AGENT ORANGE, ARMES CHIMIQUES, PESTICIDES…PLUS JAMAIS ÇA !

Association loi 1901 enregistrée sous le n° W751221660 - mail : faaod.asso(at)gmx.fr

Nota : La lecture des pages sur smartphone s’effectue en mode paysage

CONSULTEZ NOS PAGES MISES À JOUR QUOTIDIENNEMENT :

                                       Facebook

                                 twitter             

                                 Instagram 




     Imaginée et parrainée par le "Groupe de l'Euro Symbolique", l'association agit dans l'intérêt général, sans but lucratif, pour alerter l’opinion contre la fabrication et l'usage civil ou militaire de produits chimiques toxiques pour la nature, le génome humain. Aujourd'hui, l’usage militaire des armes chimiques prohibées (Protocole de Genève 8/2/1928), tel que les épandages d’Agent Orange/Dioxine au Viêt Nam par l’aviation américaine de 1961 à 1971, reste impuni et ses conséquences jamais réparées...

    Des centaines de milliers de victimes, leurs familles et leur descendance, dont beaucoup survivent en marge de la société dans des conditions extrêmement difficiles, un peu plus de 50 ans après les premiers épandages, ont cruellement besoin d'aide !


Le FaAOD agit pour : "Plus jamais ça !" dans le monde.

Un "Groupe de l'Euro symbolique" s'est formé pour activer une campagne d’éveil de l’opinion face à ce drame méconnu : des centaines de milliers de vietnamiens subissent encore les effroyables effets de la guerre chimique...

L’agent orange est le surnom donné à l'herbicide (ou plus exactement dans ce cas défoliant) le plus employé par l'armée des États-Unis lors de la guerre du Viêtnam, en particulier entre 1961 et 1971. Notamment en raison de la présence de dioxine, ce défoliant chimique est responsable de plusieurs maladies chez les personnes exposées à cet herbicide. La stabilité de la dioxine a fait que les habitants des régions touchées ont continué à être exposés après la fin des combats, occasionnant ainsi des cas de cancers ou de malformations à la naissance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_orange

La petite fille au napalm...40 ans après.

De toutes les photos prises pendant la guerre du Vietnam, celle de Nick Ut est parmi les plus terribles. Décrivant à elle seule, la stupidité aveugle et la barbarie insoutenable de la guerre.

Nue, face à nous, elle court, hurlant, cherchant à échapper au chaos de l'Histoire du haut de ses 9 ans. Kim Phuc, 40 ans plus tard, incarne encore et toujours cette photo emblématique du XXe siècle, en ayant eu la force de devenir une ambassadrice de la Paix malgré le souvenir douloureux ancré au plus profond de sa peau.

crédit photo : Mme Nguyen Van Mâu